a
Retour en haut

NOTRE HISTOIRE

LE PORTRAIT DES FONDATEURS

Antoine et Ugo Lecorche

C’est en 1996 que les jumeaux, Antoine et Ugo Lecorche, débutent leurs carrières au sein du Bus Café à Lyon, brasserie en vogue la journée et before branché le soir. Galvanisés par leur réseau professionnel lyonnais, ils font un passage remarqué à la direction du restaurant Sol e Luna à Saint Tropez, avant de mettre leurs compétences au service d’un groupe prestigieux à Cannes. 

Un duo de choc

A la tête de ces deux prestigieux établissements, le duo de choc prend désormais part à la stratégie de développement du groupe et éguise leur expertise du management et de l’événementiel. En l’espace de 10 ans, les jumeaux ont coordonné de fabuleuses soirées du Festival de Cannes ainsi que de nombreux aftershows de films. Parmi leurs hôtes, Sean Penn, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Clint Eastwood, Jean Paul Gaultier, Naomi Campbell, Beyonce, pour n’en citer que quelques uns.

LA NAISSANCE DU GROUPE LA MÔME

Forts de 20 ans d’expérience, les deux frères sont rattrapés par l’envie retentissante de monter leur propre affaire. Ils se lancent dans l’aventure et montent, en quelques mois, un projet qui s’appuie sur une philosophie claire et efficace, un travail soutenu, des prestations de qualité, un service irréprochable et un sens aigu de la relation client : C’est ainsi que La Môme Restaurant vit le jour.

Dès son ouverture en 2015, les frères jumeaux, grands gourmands et gros bosseurs, passés maîtres dans l’art d’accueillir et de mettre à l’aise, en ont fait un lieu incontournable du Carré d’Or.

C’est en Mars 2018 que les jumeaux installent là La Môme Plage sur la Croisette. Le lieu, chic et glamour, est devenu le nouvel endroit tendance des Cannois, une clientèle qu’ils ont su fidélisée depuis plus de 10 ans.

Loin de se reposer sur leurs lauriers, en juillet 2018, ils proposent une toute nouvelle approche de la cuisine du soleil levant avec l’ouverture du restaurant Mido qui leur tenaient à cœur. Contraction de « midori » en japonais, traduit par « couleur verte », il rappellera sa prédominance dans la décoration.

Antoine et Ugo Lecorche

C’est en 1996 que les jumeaux, Antoine et Ugo Lecorche, débutent leurs carrières au sein du Bus Café à Lyon, brasserie en vogue la journée et before branché le soir. Galvanisés par leur réseau professionnel lyonnais, ils font un passage remarqué à la direction du restaurant Sol e Luna à Saint Tropez, avant de mettre leurs compétences au service d’un groupe prestigieux à Cannes. 

Un duo de choc

A la tête de ces deux prestigieux établissements, le duo de choc prend désormais part à la stratégie de développement du groupe et éguise leur expertise du management et de l’événementiel. En l’espace de 10 ans, les jumeaux ont coordonné de fabuleuses soirées du Festival de Cannes ainsi que de nombreux aftershows de films. Parmi leurs hôtes, Sean Penn, Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Clint Eastwood, Jean Paul Gaultier, Naomi Campbell, Beyonce, pour n’en citer que quelques uns.

LA NAISSANCE DU GROUPE LA MÔME

Forts de 20 ans d’expérience, les deux frères sont rattrapés par l’envie retentissante de monter leur propre affaire. Ils se lancent dans l’aventure et montent, en quelques mois, un projet qui s’appuie sur une philosophie claire et efficace, un travail soutenu, des prestations de qualité, un service irréprochable et un sens aigu de la relation client : C’est ainsi que La Môme Restaurant vit le jour.

Dès son ouverture en 2015, les frères jumeaux, grands gourmands et gros bosseurs, passés maîtres dans l’art d’accueillir et de mettre à l’aise, en ont fait un lieu incontournable du Carré d’Or.

C’est en Mars 2018 que les jumeaux installent là La Môme Plage sur la Croisette. Le lieu, chic et glamour, est devenu le nouvel endroit tendance des Cannois, une clientèle qu’ils ont su fidélisée depuis plus de 10 ans.

Loin de se reposer sur leurs lauriers, en juillet 2018, ils proposent une toute nouvelle approche de la cuisine du soleil levant avec l’ouverture du restaurant Mido qui leur tenaient à cœur. Contraction de « midori » en japonais, traduit par « couleur verte », il rappellera sa prédominance dans la décoration.